Vous êtes promoteur immobilier ?

Financer ou refinancer rapidement votre projet immobilier auprès d’une communauté de 25 000 investisseurs.

Bénéficiez d’un mode de financement efficient, non dilutif.

Vous êtes un promoteur immobilier et vous souhaitez financer ou refinancer en moins de 30 jours les fonds propres de vos projets : construction de bureaux, logements, réhabilitation foncière.

Sans apports suffisants en fonds propres, les banques sont de plus en plus frileuses pour financer les projets immobiliers. Cela freine le développement d’opérations immobilières sur le territoire français. Le crowdfunding immobilier est une opportunité pour pallier à ce ralentissement.

Grâce à sa plateforme de crowdfunding, Finple propose un financement rapide.

Votre dossier complet sera examiné en 5 jours et la durée moyenne de souscription est de 4 semaines.

Vous êtes promoteur immobilier et votre dossier répond aux conditions suivantes :

  • Un permis de construire purgé de tout recours
  • Vous avez les garanties suivantes : GFA (Garantie Financière d’Achèvement), DO (garantie Dommages Ouvrables), TRC (assurance Tous Risques Chantier).
  • Plus de 50% de précommercialisation et au minimum 8% de taux de marge

Risques liés à l’investissement en capital et/ou obligation

Facteurs de risque de perte en capital

Nous souhaitons attirer votre attention sur le fait que vous allez procéder à une opération de capital risque. À ce titre, vous êtes conscient du risque de perte partielle ou totale du capital investi. Finple ne peut garantir un retour sur investissement et ne peut être tenu pour responsable.

Facteurs de risque d’illiquidité

Nous souhaitons attirer votre attention sur le fait que les titres que vous allez acquérir ne proviennent pas d’un marché côté réglementé. À ce titre vous ne pourrez pas les céder à votre convenance mais seulement après la recherche d’acquéreurs.

Risque de défaut

Le remboursement de l’obligation dépend de la capacité de l’émetteur à faire face à ses engagements. Le risque de défaut est le risque lié à la solvabilité de l’émetteur. Le porteur d’obligation non cotée peut être soumis à un risque de perte totale ou partielle du capital investi, de même qu’il peut faire face à un risque de non-paiement des coupons.